Découvrez Haut Anjou en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Segré-en-Anjou-bleu. Dernier meunier du Haut-Anjou

Communes.

Segré-en-Anjou-bleu. Dernier meunier du Haut-Anjou
Jean Luard et Daniel Fournier devant le moulin. - LMB

Jean Luard a rencontré Daniel Fournier il y a environ dix ans. Le premier, jeune historien, est passionné par le patrimoine local. Le deuxième appartient à une lignée de meuniers dont il est le dernier représentant. Depuis sa retraite en 2014, l'ancien meunier est devenu administrateur de la FFAM, Fédération française des associations de sauvegarde des moulins. Il est également président de l'AMA (Association de sauvegarde des moulins de l'Anjou). Leur amitié vient de déboucher sur un livre : Souvenir du dernier meunier haut-angevin.

Comment s'est fabriqué ce livre ?

Jean Luard : À l'insu de Daniel. Je l'ai souvent rencontré pour différents thèmes liés à l'histoire locale. Avec l'aide précieuse de sa femme, j'ai amené Daniel sur ses terres de la meunerie. Il est intarissable et passionné.

Daniel Fournier : Je n'ai rien vu. Il a fallu une petite réception surprise il y a quinze jours, réunissant des amis dans la confidence, pour que je découvre ce livre sur mon métier et sur le moulin de Quincampoix.

Parlez-nous de ce moulin.

J. L. : Il est à la sortie du bourg de Sainte-Gemmes, sur la route de Bourg-d'Iré et au bord de la Verzée. Grâce aux archives départementales, la première mention d'un moulin date de 1468 dans un aveu des religieux de Saint-Nicolas d'Angers. La famille d'Andigné devient propriétaire en 1628 et le moulin se transmet de génération en génération.

D. F. : Au milieu du XVIIIe siècle, le moulin est reconstruit avec une toiture semblable à celle du château de la Chetardière : à la Mansart, du nom de l'architecte de Louis XIV.

Votre ouvrage mentionne aussi un moulin à vent...

J. L. : C'est un moulin tour à vent au-dessus de la vallée de l'Oudon dans l'actuelle zone de l'Ébeaupinière. Le comte Charles-François d'Andigné l'achète en 1837. Ce moulin à vent peut suppléer le moulin de Quincampoix dans une période de basses eaux. Ce moulin disparaîtra au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

D. F. : Je ne l'ai pas connu, je suis né en 1952. La famille Fournier travaille alors à Quincampoix depuis trente ans. Mon grand-père, Albert, a d'abord travaillé au moulin de Court Pivert à Saint-Aubin puis au moulin sous la tour à Segré. Mon père, Albert fils, y travaille depuis quelques années lorsqu'il devient propriétaire du moulin en 1958.

Qui a modernisé le moulin Quincampoix ?

J. L. : Quand Daniel parle de son père et son grand-père, il y a beaucoup de fierté. Grâce à eux, l'entreprise Minoterie Fournier a évolué. L'électrification est arrivée dans les années 1940. Cette énergie a remplacé l'hydraulique encore en appoint cinq mois par an.

D. F. : Mon père, enfin propriétaire, a continué librement la modernisation. La mouture par les meules a disparu. Un nouveau magasin est construit à deux niveaux. Pendant ce temps, je me destinais à poursuivre l'aventure familiale. J'étudiais à l'école de meunerie de Paris jusqu'à un BTS et une capacité en droit. Dans les années 1980, j'ai repris la direction de la minoterie et je l'ai fait évoluer de la production artisanale locale jusqu'à la production industrielle pour les biscuiteries.

Que deviennent le moulin et le meunier ?

J. L. : Ce n'est plus un moulin à eau depuis longtemps. À la sécheresse de 1976, la roue fut arrêtée trop longtemps. À la remise en route, elle s'est bloquée et brisée. L'âme du moulin ancestral s'est perdue cette année-là.

D. F. : La minoterie Fournier s'est arrêtée à ma retraite en 2014. Les machines, le matériel, les silos ont trouvé de nouveaux propriétaires. Le moulin de Quincampoix est devenu une coquille vide. Je continue ma vie de meunier en la racontant pour des scolaires et diverses organisations ou associations.

Pratique : Livre en vente au centre Leclerc de Segré, 15 €.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
vente Mobil-Home
vente Mobil-Home Saint-Jean-de-Monts (85160) 48 600€ Découvrir
Chalet (maison) 4 pers. près du Zoo de La Flèche
Chalet (maison) 4 pers. près du Zoo de La Flèche Noyant-Villages (49490) 0€ Découvrir
3 pieces centre caudebec en caux
3 pieces centre caudebec en caux Rives-en-Seine (76490) 611€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Automobile
Mobil home
Mobil home La Barre-de-Monts (85550) 12 000€ Découvrir
Remorque bagagère
Remorque bagagère Barenton (50720) 350€ Découvrir
Dacia Duster
Dacia Duster Saint-Denis-de-Jouhet (36230) 18 900€ Découvrir
Voiture sans permis
Voiture sans permis Notre-Dame-de-Livoye (50370) 6 200€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison
Vide maison Craon (53400) 1€ Découvrir
Bottines de femme
Bottines de femme Maisons-Alfort (94700) 30€ Découvrir
Ecran plat ordinateur
Ecran plat ordinateur Maisons-Alfort (94700) 150€ Découvrir
Ecran plat ordinateur
Ecran plat ordinateur Enghien-les-Bains (95880) 70€ Découvrir
Segré-en-Anjou-bleu. Dernier meunier du Haut-Anjou