Découvrez Haut Anjou en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Réunion du conseil municipal. Des arbres abattus illégalement

Communes. Angrie a connu un épisode très peu favorable à la biodiversité. Des arbres ont été abattus, sans autorisation, au bord d'un chemin communal. Le sujet a été évoqué par les élus.

Réunion du conseil municipal. Des arbres abattus illégalement
De cette haie arasée, environ 7 stères de bois de chauffage ont été retirés. - J Bouildé

On n'en finit pas de transgresser les règles sur le territoire en matière de biodiversité.

Une nouvelle affaire de disparition d'arbres a été signalée lors du conseil municipal d'Angrie, lors de la séance du 4 avril.

Déjà, en 2017, la disparition d'un chemin communal de 500 m de longueur, avec haies, talus et arbres avait fait grand bruit. Tout avait entièrement disparu sans aucune autorisation.

Si une enquête publique a posteriori a bien eu lieu, force est de reconnaître que les conclusions du commissaire enquêteur n'ont pas été suivies de l'effet attendu.

La chambre d'agriculture, contactée à cette époque, avait indiqué que " des zones de non-droit s'installaient dans les campagnes "​.

Après cet épisode, a suivi l'annexion, dans les terres agricoles exploitées par une société agricole de Challain, d'un chemin du côté du lieu-dit Montarché (réglé à l'amiable).

Ensuite, un Gaec s'était autorisé à faire disparaître un talus et le reste de la haie qui y végétait, sans autorisation, juste avant d'implanter un poulailler près du mémorial et de la chapelle de la Croix Poulet.

Une enquête semble être toujours en cours quatre ans plus tard.

C'est aussi ce même Gaec qui, en novembre 2023, a incorporé dans ses terres un autre chemin du côté de Montlambert.

Le 4 avril dernier, en conseil municipal, une nouvelle affaire a été révélée. Il était question d'une haie arasée du côté du secteur Barbaires-Claire-Nous "par une personne qui a été semble-t-il difficile à identifier " ​selon l'adjoint Gilles Beilleau.

Transformés en bois de chauffage

Sur tout un linéaire de haie, l'intégralité des arbres a été abattue et transformés en bois de chauffage.

L'auteur identifié aurait reconnu les faits, et serait prêt à indemniser la commune à raison de sept stères de bois au prix fixé de 70 € le stère.

Cette indélicate personne " s'appuierait sur un accord verbal antérieur que lui aurait donné un ancien maire"​. Gilles Beilleau veut indiquer : "La commission des chemins fait son travail. Un accord amiable paraît préférable à une potentielle procédure."

Mis devant le fait accompli à chaque fois, Florent Robert, conseiller municipal, a demandé : "Si au prix de 70 € le stère c'est plus intéressant financièrement d'abattre des arbres sur le domaine public, ne risque-t-on pas de voir se généraliser la pratique ? "​

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
vente Mobil-Home
vente Mobil-Home Saint-Jean-de-Monts (85160) 48 600€ Découvrir
T4
T4 Granville (50400) 0€ Découvrir
Grange
Grange Hudimesnil (50510) 74 200€ Découvrir
Pavillon sur sous-sol 87 m2 GRANVILLE
Pavillon sur sous-sol 87 m2 GRANVILLE Granville (50400) 0€ Découvrir
Automobile
Mobil home
Mobil home La Barre-de-Monts (85550) 12 000€ Découvrir
Seat Arona
Seat Arona Quettreville-sur-Sienne (50660) 13 000€ Découvrir
Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 150 cv DSG7 R-Line tout terrain
Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 150 cv DSG7 R-Line tout terrain Lescar (64230) 22 500€ Découvrir
Skoda Yeti 4x4 110cv tdi 2L - 4×4
Skoda Yeti 4x4 110cv tdi 2L - 4×4 Le Luot (50870) 6 700€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison
Vide maison Craon (53400) 1€ Découvrir
Bottines de femme
Bottines de femme Maisons-Alfort (94700) 30€ Découvrir
Ecran plat ordinateur
Ecran plat ordinateur Maisons-Alfort (94700) 150€ Découvrir
Ecran plat ordinateur
Ecran plat ordinateur Enghien-les-Bains (95880) 70€ Découvrir
Réunion du conseil municipal. Des arbres abattus illégalement